Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : un blog pierre sèche - a Dry-stone Blog
  • un blog pierre sèche - a Dry-stone Blog
  • : This blog allows one to obtain and share information about dry stone. It is written in the form of a notebook of a landscape gardener and shows my projects (walls, retaining walls, calades, stairs) as well as my landscaping work.
  • Contact

20 avril 2007 5 20 /04 /avril /2007 15:57

Fondations d’un mur de soutènement en pierre sèche sur roc

 

Selon les endroits où l’on construit un mur, on peut être confronté à l’assiser sur le roc. Le problème du tassement est alors éludé mais un minimum de préparation reste nécessaire.

 

Voici pour vous guider l’exemple d’un chantier de création d’un mur de soutènement où le cas s’est posé.

Tout d’abord, il faut terrasser comme pour tout mur de soutènement et découvrir l’âme du mur. Lors de ce terrassement la roche est mise à nue et bien dégagée.

 

Tendre ensuite un cordeau pour bien repérer où le mur passera. Il est inutile de creuser plus que nécessaire !

Dans 99% des cas la roche décrit une pente qui ne permettra pas au mur une assise efficace à la première rangée de pierre. Cela aura à plus ou moins long terme l’effet de la faire glisser et d’emporter votre mur avec. Il faut alors préparer la roche.

 

L’idée est simple, il s’agit de creuser le roc pour dégager un plan légèrement incliné vers la colline sur lequel le mur va ensuite s’inscrire.

Pour cela commencer par enlever toute la partie facilement débitable du roc avec une barre à mine et vos outils de taille (les matériaux obtenus lors de l'opération serviront à construire le mur. Pour bien faire, si les quantités de pierres obtenues sont conséquentes, il est conseillé de les mettre "à l’épreuve" une année afin de s’assurer qu’elles ne sont ni trop friables ni gélives).

Lorsque la roche devient difficilement attaquable, ou que le niveau désiré est atteint, préparer l’assise du mur.

Poser ensuite sur cette assise la première rangée de pierre qui sera alors légèrement inclinée vers l’intérieur du mur, et qui lui assurera la stabilité nécessaire.

Ce petit travail de préparation est très physique, attention au dos !

 

Outillage minimum nécessaire : pioche, barre à mine, tétu, massette et burin

(vous pouvez bien entendu aussi utiliser un marteau-piqueur mécanique).

RETOUR AU SOMMAIRE

Partager cet article

Repost 0
Published by L. G. - dans Pratique
commenter cet article

commentaires

L.G. 27/04/2007 14:15

Cela dépend didius, lors de ce chantier il ne s'est agit que d'une petite journée de barre à mine. Elle a été répartie par petites touches qui ont permis de se "reposer" d'autres tâches plus répétitives, ou plus minutieuses. Des récréations en quelque sorte !! 

didius 23/04/2007 09:14

Un travail de Titan ! A moins d'utiliser des moyens mécaniques...Très instructif pour ancrer son mur de pierres...