Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : un blog pierre sèche - a Dry-stone Blog
  • un blog pierre sèche - a Dry-stone Blog
  • : This blog allows one to obtain and share information about dry stone. It is written in the form of a notebook of a landscape gardener and shows my projects (walls, retaining walls, calades, stairs) as well as my landscaping work.
  • Contact

12 avril 2007 4 12 /04 /avril /2007 18:16

Nous sommes en plein cœur de Marseille, quartier Bompard, ici les rues ne desservent pas tous les coteaux, et beaucoup de parcelles ne sont accessibles qu’à pied et à la condition de se concentrer sur le compte des marches pour ne pas trop se décourager.

 

Inimaginable d’y apporter la quantité de cailloux nécessaire à la création de restanques, à moins de débloquer un très gros budget uniquement pour la manutention. Du coup le terrain n’a plus été touché depuis le dernier coup de binette autour des oliviers, figuiers et amandiers qui profitent encore de l'ancien aménagement agricole.

 

état initial

Le chantier a consisté à créer un mur de soutènement au niveau de la maison. Celui-ci aménageant deux espaces plats, celui du bas en continuité avec la terrasse et la maison d’habitation, celui du haut destiné au jardin.

 

même axe, mur et escalier 1 finis, amorce du mur 2.

Lors du chantier et du terrassement, au fur et à mesure de la construction du mur, les pierres présentes sur place ont été triées, certaines ont été extraites de la roche, les cailloutis ont été réservés pour le drain, et la terre remontée pour permettre la culture.

 

mur 2

L’accès au terrain étant difficile, aucun matériau n'y a été apporté, et tous ceux présents sur place ont été utilisés. Ainsi, gravas, bris de verre, métaux, bétons et parpaings divers ont été recyclés dans le mur.

 

escalier 1 vu de dessus

La construction du mur a impliqué la création d’accès entre les niveaux d’où la construction de deux escaliers.

 

escalier 2, mur en construction

L’escalier d’accès au terrain depuis la « rue » a lui aussi été réaménagé afin de libérer de l’espace pour les circulations sur le replat du bas.

 

état initial

ecalier 3 fini

 

L’aménagement n’est pas intervenu sur l’aspect paysagé initial de l’espace (coteau à usage agricole). En le reprenant et en le réorganisant pour une vie plus citadine et familiale, il l’a au contraire davantage affirmé.

 

 escalier 1 

 

 accès depuis la rue et escalier 2

voici les photos de deux plantes bien adaptées aux conditions offertes par le talus du sommet d'un mur en pierre sèche, l'une est l'alyssum maritime qui pousse ici dans une faille du rocher qui sert de fondation au mur :

L'autre est une plante à bulbe dont je ne connais pas le nom, mais que quelqu'un qui lit ces lignes je l'espère va reconnaître et laisser un commentaire Hauteur de la plante fleurie de 8 à 13 cm, floraison en Mars-Avril...

RETOUR AU SOMMAIRE

Partager cet article

Repost 0

commentaires

L.G. 06/07/2007 19:25

je les ai trouvé sur place cdlt

nicolas 02/07/2007 17:41

 
Bjr,
Puis je savoir ou vous avez trouvé les pierres ?
 
Merci
Cdlt
 

Fancri 24/06/2007 22:30

bonsoir, beau travail , salut à toi.

moira 18/06/2007 19:01

Bonsoir, un article sur mon blog qui devrait te plaire :
http://bol-d-eire.over-blog.com/article-6816541.html
Bonne soirée ;-)
Bises
Moira

L.G. 08/06/2007 18:41

Je vous avoue Arthur, que je n'ai que des flores méditérannéennes et que je ne l'ai pas trouvée. Chaque bulbe ne produit qu'une fleur l'asphodèle que je connais en ont toujours plusieurs étagées sur une tige. Merci en tout cas de votre aide

arthur 08/06/2007 16:39

une asphodelacées?

isa 23/05/2007 22:31

les plantes dont vous parlez peuvent elles vivre dans un climat tel que celui de la belgique ?

L. G. 24/05/2007 11:22

Je n'en sait trop rien, sinon qu'elles se plaisent, là où je les ai trouvées, sur un sol riche mais peu épais, 5à 10 cm, très très dainé et posé sur le roc qui affleure. De plus le lieu est sec et aride, pluviométrie proche de zéro. Pour finir elles sont adaptées au plein soleil et à la forte chaleur puisqu' à Marseille sur un coteau plein sud (par contre elles bénéficient de l'humidité des remontées maritimes). A quelle plante pensiez vous?

L.G. 14/05/2007 20:47

Et bien merci à toi aussi Rrosecelavi II, pour ton engagement.

L.G. 14/05/2007 20:45

T'as raison chriscraft, plutôt détrempée même! ainsi que le bonhomme! Le dérèglement climatique n'a pas encore fait bouger les saints de glace!

rosecelavi 14/05/2007 18:12

Je viens de lire ton message laissé sur mon blog et je suis venue te dire immédiatement merci. C'est sympa de partager comme ça tes connaissances, photos à l'appui. J'aime les passionnés, j'aime la générosité, j'aime les gens, sauf quand ils sont tellement vieux qu'ils ont tellement peur qu'ils votent tellement Sarkozy..