Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : un blog pierre sèche - a Dry-stone Blog
  • un blog pierre sèche - a Dry-stone Blog
  • : This blog allows one to obtain and share information about dry stone. It is written in the form of a notebook of a landscape gardener and shows my projects (walls, retaining walls, calades, stairs) as well as my landscaping work.
  • Contact

12 juillet 2006 3 12 /07 /juillet /2006 16:15

La passade est une " pathologie " particulière d'un mur en pierre sèche.

Elle commence par la chute des pierres du faîte du mur.

Elle est ensuite amplifiée, par le passage répété des animaux ou des hommes (d'où son nom), et par l'infiltration de terre dans le mur.

 

Voici comment réparer un tel mur

 Exemple de mur atteint.

 Le désordre de face.

L'état de l'intérieur du mur et du drain. 

Tout d'abord, enlever et nettoyer tout ce qui est instable et qui résulte de l'éboulement.

Bien creuser aussi à l'intérieur du mur, afin de reprendre le drain.

Ne pas hésiter à déborder vers le bas du mur et sur les côtés de l'éboulement. En effet les pierres qui semblent bien tenir sont souvent fragilisées et déséquilibrées par le désordre.

Le démontage doit être réfléchi :

Tous les matériaux doivent en être récupérés, triés et mis en tas. Ainsi l'on mettra à part :

- les grosses pierres, les pierres moyennes et les petites, selon qu'il s'agit de pierres de façade, pierres de maçonnerie, pierres de drain, pierres de couronnement, ou boutisses.

Récupérer aussi les feuilles et déchets végétaux, garder intactes les mottes de terre, remonter la terre qui est descendue avec l'éboulement.

 Une fois cela fait, il ne reste plus qu'a reconstruire ! (Reportez vous aux autres articles de la rubrique " pierre sèche en pratique " de ce blogue.)

Une fois le mur terminé, il est possible d'utiliser de la chaux pour sceller les pierres de couronnement si, comme ici, les pierres ne sont pas assez grosses pour stabiliser correctement le haut du mur. Le mur en sera ainsi renforcé et la passade aura moins de chance de se répéter.

Le couronnement scellé, utilisez du géotextile au sommet du mur pour éviter que la terre ne s'infiltre dans le drain. (Vous pouvez aussi à cet effet, vous servir des feuillages récupérés au sol, en tasser une bonne couche sur laquelle vous rapporterez la terre que vous avez trié lors du nettoyage de l'éboulement). Ici le mortier de chaux, en liant les pierres sur une profondeur suffisante, aura cet effet.

Utilisez aussi les mottes de terre enherbée pour stabiliser le terrassement au sommet du mur et former le talus.

Le mur vu du haut terrassement fini.

 

Vue de face.

RETOUR AU SOMMAIRE

Partager cet article

Repost 0
Published by L. G. - dans Pratique
commenter cet article

commentaires

escudié 20/11/2006 10:16

pour la realisation d un mur en pierres seches il me semblais que l utilisation de la chaux n etait pas indispenssable.d autre possibilités sont envisageable pour le couronnement.tout comme remettre de la terre sur le dessus du mur me parait assez invraissemblable.

L. G. 20/11/2006 20:45

vous avez raison Escudié, la chaux n'est pas indispensable. D'autres possibilités sont d'ailleurs indiquées sur d'autres articles de ce blogue. Dans le cas du mur qui sert ici d'exemple, la petite taille de la pierre et les contraintes de sécurité ont rendu la solution chaux la plus simple et la moins coûteuse, merci pour la remarque je vais remanier l'article au plus vite.
Quant à la terre sur le haut du mur, elle n'a absolument rien d'invraissemblable, cette solution, que j'appelle de talutage, est très courante et traditionnelle. Elle n'était d'ailleurs, dans le cas présent, que la réfection à l'identique des portions d'un mur écroulé.

L.G. 11/09/2006 12:22

je te remercie beaucoup Sylvia, et te souhaite bon courage dans ton entreprise. Tiens nous au courant de l'avancée des travaux. N'hésites pas à me contacter et à poser des questions pour des éclaircissements dont tu pourrais avoir besoin pour remonter tes murs.

sylvia 07/09/2006 16:37

C'est magnifique ! Je vais m'y mettre tout de suite : j'ai des bonnes longueurs de restanques avec des km de passades (je devrais dire des km de passades avec quelques murs ici et là !). J'ai bien aimé aussi l'escalier volant.
Je me suis régalée de visiter ce blog, en venant de chez didius (autoconstruction). Merci !